loisirs et passions du nord au sud

parler de toutes nos passions cuisine, graphisme , hobbies
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Champignons de nos forêts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 17:18

Une curiosité de la nature: les 2 premiers Champignons pas comestible et les 2 seconds comestible:







Une Lépiote Elevée, regardez la grandeur ????:



Amanite phalloïde Champignon MORTEL 09








L'Amanite phalloïde (Amanita phalloides) est responsable de la plupart des accidents mortels.Un seul champignon suffit à provoquer une intoxication grave.Il faut apprendre à reconnaître l'Amanite phalloïde sous toutes ses formes : les formes jeunes, en forme d'oeuf, peuvent être confondues avec des champignons inoffensifs comme les vesses de loup. Les formes blanches sont parfois confondues avec des champignons blancs comestibles : psalliote des bois, tricholome colombette...
Un cueilleur inexpérimenté pourrait confondre la forme verte avec des russules ou des tricholomes verts. L'Amanite vireuse (Amanita virosa) et l'Amanite printanière (Amanita verna) ont la même toxicité que l'Amanite phalloïde.

Incubation
Le délai entre la consommation du champignon et le début de l'intoxication est long : les premiers symptômes de l'intoxication ne se manifestent qu'une douzaine d'heures en moyenne après le repas. Ce délai peut aller jusqu'à 48 heures.
Toxines
Les amatoxines (alpha et bêta amanitines) sont responsables de l'atteinte du foie.
Symptomes de l'intoxication
L'intoxication évolue en trois phases.

Phase d'agression :L'intoxication débute comme une gastro-entérite avec des vomissements et des diarrhées intenses entraînant une déshydratation.

Phase de rémission apparente :Les symptômes de gastro-entérite s'atténuent, l'atteinte du foie s'installe, l'analyse de sang montre une perturbation des tests hépatiques.

Phase d'atteinte du foie et des reins :L'atteinte du foie entraîne des troubles de la coagulation, une élévation du taux d'ammoniaque dans le sang, un coma (encéphalopathie hépatique)Les reins peuvent également être atteints.

Traitement
L'hospitalisation en réanimation s'impose. Le traitement est essentiellement symptomatique. Il n'y a pas d'antidote à proprement parler. Une transplantation du foie est parfois nécessaire.
Evolution
Environ 17% des intoxications évoluent vers le décès du patient. Les progrès de la réanimation ont amélioré le pronostic de l'intoxication par Amanite phalloïde qui reste une intoxication très grave.




Je vous fait connaître les champignons comestibles que nous ramassons et nous mangeons depuis longtemps. être sure de sa cueillette à 300/100 avant de consommer. " d' aprés mes photos "


Trompette de la mort

Champignon en forme d’entonnoir ou de corne d’abondance, la trompette de la mort est de couleur sombre (marron à noir). Le chapeau possède des bords froncés et de gros plis qui descendent le long du pied. Extérieur gris cendré, lisse ou peu veiné, puis rugueux ou boursouflé, également noir sous la pluie. Pied parfois sinueux, s'amincissant vers la base irrégulièrement renflée.


Chair très mince et élastique, de saveur douce et d'odeur fruitée, jamais véreuse. Son odeur est agréable.


Il semblerait que ce champignon ne pousse que par cycles, ce qui expliquerait son abondance certaines années et son absence les autres. Cependant dans une même saison il peut se montrer abondant ou rare selon les régions.

La trompette de la mort est un très bon comestible, très recherché, dont la chair parfumée est un peu mince (on peut le faire sécher). Il peut agrémenter les viandes en sauce, le gibier et les charcuteries cuisinées (pâtés, boudins...)

Avant de laver ce champignon il faut l'ouvrir en deux dans le sens de la hauteur car l'intérieur creux du pied renferme souvent des débris de terre, une larve d'insecte ou un limaçon !


La trompette de la mort doit son nom sinistre à sa venue, aux environs de la Toussaint.





_________________________________________________________________________

Nom usuel : amanite des Césars 03

Synonymes : oronge
Chapeau : de 8 à 20 cm, charnu, hémisphérique devenant convexe puis s'aplatissant, à cuticule lisse (parfois partiellement couverte de lambeaux de voile blanc, surtout à l'état juvénile) et séparable, à marge striée, de couleur jaune orangé à orangé et parfois rouge orangé

Lames : libres, larges, serrées et ventrues, souvent fourchues vers la marge, à arêtes érodées, de couleur jaune pâle ou jaune vif à jaune doré

Anneau : strié, large et membraneux, rabattu, de couleur jaune à jaune orangé également, plus clair sur la face supérieure

Pied : robuste (jusqu'à 15 cm), charnu, cylindrique devenant plus épais à la base, de couleur , de jaune clair à jaune doré (mais plus clair au-dessus de l'anneau) s'engageant dans une volve en sac ample, membraneuse et volumineuse, de couleur blanche

Exhalaison : subtile, de noisette

Période de cueillette : principalement à partir de juillet et jusqu'au milieu d'octobre

Biotopes : bois clairs de chênes ou de châtaigniers, lisières et prairies bordant ceux-ci, plus rarement mais se trouve parfois au voisinage de hêtres, bouleaux, noisetiers ou quelques conifères, appréciant les zones les plus chaudes

Confusions : possible avec l'amanite tue-mouches quand la cuticule de cette dernière est dépourvue de verrues

Famille : amanitacées

Nom scientifique : amanita caesarea
Commentaires

La chair est épaisse, ferme et blanche mais de couleur jaune orangé en surface. Excellent comestible, ce champignon est surtout méridional : rare en Bretagne, il peut toutefois s'y montrer lors de grandes chaleurs. Selon certains historiens, les Romains, friands de cette espèce, auraient tenté d'en cultiver lors de leur conquête de la Gaule. Certains amateurs prétendent avoir vu leurs poussées exceptionnelles en Bretagne aux abords d'anciennes voies romaines ...


Evolution de l'amanite des césars, de la naissance jusqu'au stade parfait :







___________________________________________________________________________

Hygrophorus russula : ( Hy grophore russule ) VINASSIER

Chapeau : de 10 à 20 cm, convexe bosselé puis s'aplatissant avec dépression au centre, à marge enroulée et ondulée, charnu, légèrement visqueux, blanc à blanchâtre se tachant de carmin à rouge violacé surtout vers le centre
Lames : décurrentes, serrées, de couleur blanchâtre à crème, tachées de brun-pourpre ou de rouge violacé par endroits en vieillissant
Anneau : néant
Pied : robuste et trapu, de couleur blanche souvent taché de zones rosâtres ou violacées
Exhalaison : faible et peu caractéristique
Période de cueillette : à partir de la fin de l'été et jusqu'à l'automne
Biotopes : bois de feuillus, lisières et chemins de ceux-ci, appréciant surtout hêtres et chênes
Confusions : possible avec le lactaire velouté et le lactaire poivré mais qui exsudent tous deux un lait blanchâtre à la coupe
Famille : hygrophoracées
Commentaires :
La chair et les spores sont de couleur blanche. Ce champignon peu commune est considéré comme comestible à l'état juvénile mais il a tendance à devenir rapidement amer.
Comestible : OUI




_______________________________________________________________________________

Clavaire dorée , Ramaria aurea (Schaeffer : Fries) Quélet

Synonyme: Clavaria aurea
Nom français: Clavaire dorée
Nom anglais: Golden Coral

Fructification: coralloïde, 6-12 cm de haut et jusqu’à 12 cm de large, formée d'un tronc robuste, blanchâtre, de 1-4 cm de diamètre, duquel naissent plusieurs branches à leur tour ramifiées ; aux branches un peu ridées longitudinalement, jaune-beige à jaune d'or, ramifiées 2 à 3 fois en U, terminées au sommet par 2 à 4 pointes obtuses, concolores ; à chair blanchâtre, parfois un peu marbrée, à odeur agréable et à saveur douce. Hyphes et basides non bouclées.

Spores: ellipsoïdes à fusiformes, verruqueuses, non amyloïdes, 11,5-14,5 x 4,5-5,5 µm. Sporée jaune.

Habitat: Souvent solitaire dans la mousse sous les sapins et les épinettes, d'août à octobre. Rare

Comestibilité: Comestible.




_______________________________________________________________________


La Morille : (conica/costata)


Excellent comestible.
Biotopes : Poussée souvent accidentelle et un peu partout, en plaine ou en montagne vers 1500 m dans un bois épicéas/sapins, en bordure.
Commentaires :
Très beau champignon qui fait courir des tas de gens.
Ils le traquent avec insistance.
De nombreuses variétés, parfois difficile à déterminer.
Peu importe, toutes sont comestibles !
Couper surtout le pied en fines rondelles de 2/3 mm, car il est un peu ferme.
A la poêle avec un peu de beurre quand l'eau est évaporée.
Plein d'autres recettes car il est très parfumé, donc s'intègre très bien à de nombreux plats.

Comestible : OUI



________________________________________________________________________

Girolle

On reconnaît la girolle à sa belle couleur jaune d’or ou orangée et ses plis ramifiés jaune d’œuf.

Ce champignon est en forme d’entonnoir, dont les gros plis se prolongent sur le haut du pied. Les bords du chapeau sont ondulés.



La girolle pousse dans la mousse des sous-bois de feuillus et de conifères, les pentes moussues où l’eau ruisselle.
On cueille la girolle de juin à novembre. Ce champignon est plutôt estival lorsque le temps est très pluvieux. Fidèle à sa station, la girolle pousse en groupes. Tous les connaisseurs un peu confirmés ont leur « coin à girolles ».


La girolle est un bon comestible (à ne pas confondre avec le clitocybe de l’olivier qui est un champignon toxique et se distingue de la girolle par un pied partant comme une racine).




_______________________________________________________________________________

le Marasme des Oréades

Champignon très commun, le marasme se rencontre sur les pelouses. Il aime bien les sols sableux. On l'appelle aussi mousseron d'automne ou bouton de guêtre. Il doit cette dernière appellation à la forme que prend le chapeau. Il pousse en "rond de sorcière". Le "rond de sorcière" est un anneau sur lequel poussent les champignons issus d'une même spore. L'anneau est marqué par un net verdissement de l'herbe.
"Le chapeau (2-8 cm) a d'abord la forme d'un cône obtus, puis il devient convexe et finit par s'étaler en conservant en général un large mamelon central ; le bord est un peu sillonné, ou même festonné ; sa couleur est claire...
C'est un excellent comestible, très aromatique, qu'on utilise de préférence à l'état sec, pour les soupes et les potages.*"



Citation :


Dernière édition par Maëlie le Dim 2 Nov - 20:59, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 17:29

Rosé des prés :


Meilleur et de qualité supérieure au champignon de Paris ou champignon de couche, l'agaric champêtre est réputé pour être un excellent champignon que presque tout le monde connaît. On le trouve dans les prairies pacagées (vaches, chevaux...) en été et début d'automne après de fortes pluies en cas de chaleur.

Caractéristiques :
Le chapeau atteint 2 à 8 cm de diamètre, épais, charnu, globuleux d'abord, longtemps convexe, puis s'étalant ensuite. Marge épaisse, excédentaire, recouvrant le bord des lames, striée sur sa face interne.
Les lames sont libres, séparables, serrées et ventrues, rose pâle sur très jeunes sujets pour très vite foncer en rose vif, brun-rouge puis finalement devenir noirâtre.
Le pied de 2,5 à 5 cm de haut, légèrement cylindrique, renflé au milieu, souvent en pointe à la base, blanchâtre, floconneux dans le haut, porte un anneau simple, mince, blanchâtre.
Sporée brune.

La chair est épaisse et ferme, blanche, rosissant à la coupe très faiblement pour ensuite brunir légèrement avec une bonne odeur et une saveur douce.

Bien sûr, il faudra le choisir jeune ; sur le tard, avec ses lames noires, il devient moins appétissant et sa finesse ne serait plus au rendez-vous.









AGARIC DES FORÊTS

Psaliotte des forêts

Nom Latin
Agaricus silvaticus
Classification
Basidiomycètes
Ordre Agaricales
Famille Agaricacées

IDENTIFICATION
Chapeau
De taille moyenne, convexe-aplati, assez peu épais, mais tout de même charnu, il est largement recouvert de squames méchuleuses, brunâtres, denses au centre, plus espacées et plus larges près de la marge longtemps enroulée.

Hyménophore
Lames : Elles sont minces, ventrues et sont libres. Rose carné à l’origine, elles grisonnent, puis se teintent de rouge brunâtre à maturité
Pied
Allongé, robuste ou grêle, peut être cylindrique ou bulbeux. Blanc à l’origine, il rougit, puis roussit au niveau des blessures. Il porte un anneau simple, assez ample, concolore, assez rapidement fugace

Chair Tendre et blanche, rougit nettement à la coupe, surtout chez les jeunes exemplaires et à l’humidité. Elle brunit ensuite. Son odeur, agréable, est assez complexe, anisée à résineuse et sa saveur est douce.
Biotope
L’agaric des forêts apparaît aussi bien en terrain calcaire que siliceux, surtout dans les couches d’aiguilles, sous les épicéas. Mais on peut le rencontrer, plus rarement, sous d’autres conifères et même sous les feuillus.
Saison

Généralement assez commun en été et en automne.

Commentaires

L’agaric des forêts, à pied typiquement enfoncé dans l’humus, ne montre, au premier abord, que son chapeau

Goûts et Saveurs Moins recherché que d’autres espèces du genre, peut-être parce qu’il est moins commun, l’Agaric des forêts n’en demeure pas moins comestible appréciable. Il faut cependant le récolter jeune, car il est alors bien charnu. Le pied, vite fibreux, doit être rejeté. On pourra lui substituer d’autres agarics, le cas échéant, comme l’Agaric majestueux






Dernière édition par Maëlie le Dim 2 Nov - 20:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 17:30

Lépiote élevée : (Lepiota procera)
Coulemelle


Chapeau : jusqu'à 25 cm, brun écailleux. D'abord refermé sur un pied très haut, il s'aplatit avec l'âge en gardant un mamelon central brun foncé. Son revêtement, sec, se desquame en larges écailles brunes.

Pied : jusqu'à 40 cm, brun grisâtre, cylindrique et renflé à la base en un bulbe. Ce pied fibreux porte un bel anneau brun et blanc, qui coulisse comme une bague. Pied et chapeau se séparent très facilement.

Lames : blanc-beige, assez larges, se détachant aisément.

Chair : blanche et tendre, d'une odeur fruitée et d'une saveur de noix.

Spores : blanches.
Connue de tous et facile à reconnaître, la Lépiote élevée ou Coulemelle demeure l'une des espèces les plus spectaculaires. Jeune, elle ressemble à une baguette de tambour ; à maturité, c'est un véritable parasol. On la trouve dès l'été dans les sous-bois clairs de feuillus, les friches, les haies, les clairières, sur sol siliceux. L'espèce vient soit en solitaire, soit en troupes qui peuvent alors former des « ronds de sorcière » considérables.
C'est un bon comestible, recherché surtout à l'état de « baguette de tambour ». Le pied fibreux et coriace, doit être exclu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 17:47

L'armillaire couleur de miel :

Description

Chapeau 5 à 10-15 cm, sphérique et fermé par un voile blanc, puis étalé, jaune clair ou moutarde à brun rougeâtre ou olivâtre, parsemé de mèches plus foncées, surtout au centre.
• Lames inégales, blanches puis jaunâtres et parfois tachées de brun. Sporée blanche.
• Pied 10 à 20 cm, élancé mais robuste, clair et strié au dessus d'un anneau blanc, de la couleur du chapeau et moucheté de blanc en dessous.
• Chair blanche, devenant coriace dans le pied. Saveur un peu amère, légère odeur de savon.
Habitat [modifier]
C'est un champignon très commun à l'automne en Europe, qui vient en grandes touffes sur les racines, les souches, voire les troncs, de feuillus comme de conifères. Redoutable parasite, il cause un "pourridié" du bois.
Comestibilité [
L'armillaire couleur de miel est un comestible honorable, mais parfois indigeste. Comme il reste longtemps en place avant de pourrir, on veillera à se limiter aux exemplaires les plus jeunes.
De plus, sa consommation entraîne la formation d'anticorps, dont l'accumulation peut provoquer des symptomes analogues à un ceux d'un empoisonnement phalloïdien. Pour éviter ce phénomène effrayant bien que sans danger, on évitera de consommer l'A. mellea de façon rapprochée.



Une décoration de la nature 03


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Le lactaire sanguin :   Ven 31 Oct - 18:11

Le lactaire sanguin :

Très prisé dans les régions méridionales
Description
Le lactaire sanguin offre un chapeau plutôt rouge purpurin zoné de rouge vineux, et verdissant peu. La zonation concentrique n'est pas très nette et se réduit le plus souvent à des taches éparses.
Les lames orangées avec des nuances de rouges de rouge vineux, se maculent de brun violacé, au froissement.
Le pied, pruineux, clair au sommet.
Chair rouge vineux, à saveur douce, exsude un lait d'emblée rouge sombre

Habitat Méridional. le lactaire sanguin, croit sous le pin d'Alep et le pin parasol, en automne, voire au début de l'hiver.

Intérêt
C'est le meilleur des lactaires à lait rouge. Il est de qualité supérieure au lactaire délicieux
Confusion
Le lactaire est très typique, pas de risque de confusion






Nôtre cueillette de hier:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Le tricholome couleur de terre ou GRISET   Ven 31 Oct - 18:19

Tricholome couleur de terre


Le tricholome couleur de terre (Tricholoma myomyces) est un champignon basidiomycète de la famille des tricholomatacées.
Appelé aussi "tricholome terreux", "charbonnier", "petit gris" ou "griset" selon les régions, il a été baptisé agaricus terreus par Schaeffer en 1762 puis agaricus myomyces (c'est à dire "champignon souris") par Persoon en 1794, avant d'être classé parmi les tricholomes dont il est un des représentants les plus communs. Longtemps connue sous le nom binomial tricholoma terreum que l'on retrouve dans une grande partie de la littérature, l'espèce a officiellement retrouvé l'épithète myomyces depuis 1933.
Description


• Chapeau 4 à 8 cm, restant convexe, plus ou moins bosselé, gris souris à gris foncé, marqué en vieillissant de fibrilles radiales laissant apparaître la chair blanche. Marge plus claire, mince, ondulée et souvent lacérée.
• Lames inégales, fragiles, blanchâtres. Sporée blanche.
• Pied 3 à 8 cm, blanchâtre, droit ou légèrement courbé.
• Chair blanc à gris clair. Odeur et saveur fongiques.


Ce tricholome vient en groupes dans les bois clairs, les endroits dégagés, à l'automne et pendant tout l'hiver dans les régions méditerranéennes.


Encore nôtre cueillette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 18:25

Chanterelle jaunissante, pour moi c' est le meilleur de tous nos champignons 03

Très commune, on la trouve dans les endroits humides, sous conifères ou bois mixtes. Absente de certaines régions elle est très fréquente dans d'autres où elle pousse en importantes colonies, très souvent directement dans l'humus des bois pourrissants.


Le chapeau de 2 à 6 cm de diam, en entonnoir très mince quelquefois percé au centre présente une marge ondulée, de couleur variant du jaune au brun vert. Le pied est cylindrique, le plus souvent parcouru d'un sillon médian, jaune vif. Les plis sont très espacés, fourchus près de la marge, décurrents ou peu décurrents, d'abord jaune pâle puis grisâtres par les spores (sporée blanchâtre).


Bien qu'ayant une chair très mince, c'est une chanterelle tout à fait estimable à l'odeur de mirabelle. Automne et début de l'hiver (hivernale dans le Midi jusqu'en Février).


La chanterelle à pied jaune est un bon comestible. On peut la confondre avec la chanterelle jaunissante, qui n'est qu'une variété aux plis et pied bien plus colorés de jaune-orangé vif, et au chapeau brun à brun foncé, très bon comestible ainsi qu'avec la chanterelle cendrée d'aspect général plus dans les gris cendrés, elle aussi excellent comestible.


C'est un bon petit champignon, qui même s'il est modeste par la taille, offre souvent de belles récoltes par son abondance, et se prête parfaitement à la dessiccation et à la congélation.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 18:36

Pied de mouton


Très commun, ce sympathique champignon trapu, à la chair ferme et abondante, rarement véreuse ne souffre d'aucune confusion possible.

il fait donc partie des champignons les plus populaires, et les plus recherchés.

C’est une espèce commune, formant souvent des ronds sous les feuillus et les conifères.



Chapeau : de 4 à 15 cm, massif, de forme très variable, irrégulièrement bosselé, convexe puis étalé, déprimé.

Cuticule sèche, mate, de crème à chamois, non zonée et non écailleuse.



Marge épaisse, largement enroulée au début puis s'étalant et devenant lobée et sinueuse.

Aiguillons : serrés, décurrents, longs de 3-5 mm, fragiles, blancs puis crèmes et brunissant.


Pied : épais, charnu, trapu, plein, de 3 à 8 x 1 à 4 cm, difforme, excentré rarement central, s'épaississant à la base, blanchâtre puis roussissant par endroits.

Chair : épaisse, ferme, cassante, blanche fonçant légèrement au contact de l'air, très légère odeur agréable, saveur parfois légèrement amère.

Spores : sporée blanche.


Il vient souvent en grandes troupes, en cercles ou en lignes, sous les feuillus ou les conifères, indifférent à la nature du sol, partout, du Nord au Midi, à partir de juillet et jusqu’aux premières gelées.


C'est un excellent comestible mais non de premier choix, sa chair présentant souvent l'inconvénient d'une légère amertume. On peut corriger ce petit problème par un blanchiment dans une eau légèrement sucrée, et le préparer ensuite en suivant la recette choisie. En persillade, à la crème, mijoté...









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 18:39

Pied bleu

Pied bleu ou lepista nuda

La chair est blanc violacé et les spores de couleur crème rosâtre. Le pied bleu est en fait une appellation commune à plusieurs champignons comestibles que l'on peut classer en deux groupes : l'un de prairies, l'autre de bois. Son parfum est fruité avec un léger arôme d'anis.

Chapeau : de 5 à 15 cm convexe puis plan avec légère dépression, à marge enroulée, lisse et humide, de couleur lilas à bleu-violacé devenant violet-marron plus foncé au centre.

Lames : adnées à échancrées, serrées, à lamelles et lamellules intercalées, de même couleur que le chapeau, devenant brunes avec l'âge.
Pied : cylindrique, fibreux, charnu, de couleur lilas clair ou violacé à lilas gris, plus bulbeux à la base, strié de fibrilles blanchâtres


on le trouve un peu partout formant des cercles ou des groupes de quelques individus, parfois isolé, mais surtout dans les bois de feuillus où poussent des chênes, châtaigners et hêtres, appréciant également les bois de conifères.

Confusion possible mais sans danger avec le tricholome sordide, le cortinaire bleuâtre, dans une moindre mesure avec le tricholome sinistre.

Ci-dessous des pieds bleus en groupe




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didoo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 32
Localisation : pertuis ( VAUCLUSE )
Emploi/loisirs : intérimaire
Humeur : super joyeuse

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 18:41

03 voilà une bonne idée de presenter tout les bons champignons pour ceux qui ne connaissent pas trop ou qui aurait peur de se tromper, très instructif merci maelie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cassandra38660
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 726
Age : 62
Localisation : nord
Emploi/loisirs : assistante maternelle
Humeur : toujours de bonne humeur

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 19:33

par chez moi il y a pas toutes ces merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisirsnordsud.forumactif.org
didoo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 32
Localisation : pertuis ( VAUCLUSE )
Emploi/loisirs : intérimaire
Humeur : super joyeuse

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 19:38

Tu trouves quoi comme qualité par chez toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 19:38

Et encore je limite ......... nous en avons beaucoup d' autres que je ne connais pas bien sur..... Je mets ceux de ma connaissance et que nous trouvons dans nos collines du VAR prés de chez moi 03 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cassandra38660
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 726
Age : 62
Localisation : nord
Emploi/loisirs : assistante maternelle
Humeur : toujours de bonne humeur

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 20:44

pas grand chose peu de foret et perso je ne suis jamais allée a la ceuillette mais cela me plairait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisirsnordsud.forumactif.org
didoo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 32
Localisation : pertuis ( VAUCLUSE )
Emploi/loisirs : intérimaire
Humeur : super joyeuse

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 20:48

c'est très plaisant car on est en plein milieu d'un beau cadre, le chant des oiseaux et le plaisir de rechercher quelque chose, par contre c'est vrai que parfois on revient bredouille et là on rentre furieux! mais le jeu en vaut la chandelle, peut etre un jour auront nous l'occasion de faire cela ensemble qui sait si tu descend par chez nous ca serait pas mal!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Ven 31 Oct - 20:58

Si tu as peu de forêts je comprends ...... moi j' habite dans la forêt pratiquement, et les Marseillais sortent le Week-end de la ville pour venir à deux pas de chez moi, chercher les champignons, mais comme ils en connaissent trés peu 15 parfois ils rentrent bredouilles et nous, nous passons derrière et nous remplissons les paniers 100/100 véridique " pas une blague Marseillaise " 15 15 15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didoo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 32
Localisation : pertuis ( VAUCLUSE )
Emploi/loisirs : intérimaire
Humeur : super joyeuse

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Dim 2 Nov - 20:52

voilà une bonne promenade! de très beaux et bons champignons encore encore 03 03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Mar 11 Nov - 18:39

La cueillette d' aujourd'hui 11 novembre, un régal !!!!!!!

Départ dans la forêt depuis cette trés grande maison abandonnée:



La voiture:




Mousse toute fraîche:





Dernière édition par MAËLIE le Mar 11 Nov - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Mar 11 Nov - 18:48

Champignons de notre cueillette du jour:





















Panier de maëlie 03





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didoo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 32
Localisation : pertuis ( VAUCLUSE )
Emploi/loisirs : intérimaire
Humeur : super joyeuse

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Mar 11 Nov - 19:21

03 03 une bonne cueillette, cette anée aura été féconde c'est super! et voilà les pieds de mouton qui pointent le bout de leur nez c'est cool!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Mar 11 Nov - 19:35

Il nous manque juste les Chanterelles Jaunissantes, mais encore un espoir 02 pour la fin du mois ..... sinon pour cette année c' est cuit et oui .......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cassandra38660
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 726
Age : 62
Localisation : nord
Emploi/loisirs : assistante maternelle
Humeur : toujours de bonne humeur

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Mar 11 Nov - 22:20

cela est super appetissant mais moi j'aurais peur quand meme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisirsnordsud.forumactif.org
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Mar 11 Nov - 22:27

Si tu viens chez nous vers cette saison on ira ensemble dans les forêts et je te ferais connaître les bons champignons, il y a + de 20 ans que nous les mangeons et en donnons à la famille amis et voisins en cadeaux donc pas de risques pour le moment, ni être malade, ils faut savoir bien les cuire surtout " c'est des champignons sauvages " 03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didoo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 32
Localisation : pertuis ( VAUCLUSE )
Emploi/loisirs : intérimaire
Humeur : super joyeuse

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Mar 11 Nov - 22:32

il faut juste prendre ceux qu'on connait, ils sont bien reconnaissable et bien les faire cuire, en cas de doute car ca arrive on les laisse sur place c'est sur qu'il ne faut pas rire avec cela
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAËLIE

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1110
Age : 59
Localisation : Nans-les-Pins ( VAR )
Emploi/loisirs : passionnée
Humeur : optimiste

MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   Mar 11 Nov - 22:33

Cuisson des Pieds Bleus pour ce soir , huile d' olive, ail, persil, sel, poivre, thym , j' accompagne cela avec des oeufs au plat :





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Champignons de nos forêts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Champignons de nos forêts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
loisirs et passions du nord au sud :: Jardin :: legumes :: Champignons sauvages de nos forêts-
Sauter vers: